Icône Flèche à gauche Icône Flèche à droite Icône Flèche à droite Icône Panier Icône Cercle Icône Plus... Icône Facebook Icône Instagram Icône Pinterest Icône Youtube Icône Hamburger Icône Information Icône Flèche bas Icône Courriel Icône Panier Icône Client Icône Règle Icône Recherche Icône Shirt Icône Triangle Icône Sac Jouer vidéo
Livraison gratuite pour toute commande de 80.00$ et plus

DIY

La couverture de restes

La couverture de restes

Cet été, ma famille et moi sommes déménagés. Pas très loin, mais tout de même juste assez pour devoir empaqueter toutes nos possessions afin de les changer de maison. Faire des boites, ça nécessite aussi de faire un tri et vous savez comme moi que quand on s'attaque à nos stocks de laine, ça peut prendre un bon moment!

Bien entendu, il y avait les projets en cours, les presque terminés, les abandonnés, les écheveaux précieux qui n'ont pas encore de projet précis assigné mais que je garde juste pour le bon moment... Mais il y avait aussi une petite pile de restes. Des restes d'acrylique rapportés d'un atelier, des restes de mélanges qui ont servi à faire des modèles pour le magasin, des échantillons commandés de fournisseurs. 

Couverture de restes et balles en cours

Tous ces restes n'allaient jamais devenir un projet en eux-mêmes, mais en unissant leurs efforts, ils pouvaient certainement se transformer en la MEILLEURE doudou du monde!

Pour les collectionneurs et amoureuses de restes comme moi, voici quelques informations techniques qui pourraient vous guider si l'envie vous prend de vous emmitoufler dans une couverture unique cet hiver.

Aiguilles utilisées: 12mm circulaires iinterchangeables sur un câble de 60" / 150 cm.

Laine utilisée: Au risque de me répéter, j'ai utilisé des restes. Certaines balles étaient entières (je l'ai noté dans la liste ci-dessous, afin de vous donner une idée de la quantité requise pour faire une section donnée), d'autres non. Je n'ai pas pesé les balles incomplètes avant de commencer, mais je les ai toutes utilisées jusqu'au bout. Quelques-unes étaient de provenance et de composition inconnue aussi.

  • Atlas 100% acrylique: Bourgogne, Blanc cassé, Taupe, Violet (balle complète) et Noir
  • Favori 100% acrylique: Charcoal et Noir
  • Laine à bas: un petit reste de jaune
  • Un petit reste de Mérinos d'une couleur qui n'est plus disponible (gris acier)
  • Roving gris (une balle complète)
  • Les autres sont des échantillons ou des restes non identifiés qui viennent de je ne sais où :)

En tout, j'ai utilisé tout près de 1Kg de laine et de fils divers. 

Nombre de mailles montées: J'ai monté 120 mailles et j'ai tricoté jusqu'à ce qu'il ne me reste plus de fils. Le résultat final est immense. La couverture fait 130 cm de largeur et 180 cm de longueur. La bonne nouvelle, c'est que j'ai peut être des chances de pouvoir en avoir un petit bout pour cacher mes genoux quand toute la famille sera blottie en dessous pour regarder la télé!

Je ne me suis pas cassé la tête pour trouver un point intéressant. Ceux qui me connaissent un peu savent que je suis une FAN FINIE du point mousse et c'était le point tout indiqué pour un tricot moelleux comme celui-ci!

Je n'ai pas suivi de patron ni de plan pour l'ordre des couleurs. Ce sont toutes des couleurs que j'aime alors je savais qu'au final, le résultat allait me plaire.

Couverture de restes en cours

J'ai un peu fait attention à l'alternance des tailles de fil. En général, je les tricotais simple, mais j'ai doublé les plus fins (comme la laine à bas et un autre gris grosseur fingering). Donc, j'ai essayé de varier les plus fin et les plus gros, ainsi que les tordus plus serrés et les plus lâches afin d'avoir une alternance de textures intéressantes. 

J'ai fait quelques rayures plus fines, d'autres plus larges, encore une fois pour avoir des variations visuelles plaisantes.

Je souhaitais faire une bordure un peu distincte, pour lui donner une allure plus "finie" et j'ai été inspirée par la bordure en i-cord qu'utilise Stephen West dans sa "Garter Squish Blanket" alors j'ai décidé de faire la même chose. Je suis très satisfaite du résultat.

Au final, il m'aura pris presque 1 mois pour compléter ma couverture, mais vous aurez deviné qu'il s'agit d'un projet sur lequel je travaillais uniquement les soirs devant la télé, en prenant TOUTE la place sur le divan (et devant, et à côté...) Ce n'est pas tout à fait le genre de projet qu'on peut facilement transporter dans le métro ;)

Couverture de restes fils rentrés

Une fois terminée, je lui ai donné un bon bain. Il est certain que toute cette quantité d'acrylique ne requiert pas un "vrai" blocage comme les fibres naturelles, mais il y a tout de même un peu de laine éparpillée dans tout ça et, de toutes façons, je lave toujours TOUS mes tricots quand ils sont finis. Je le fais pour plusieurs raisons.

D'abord, pour mon confort personnel: j'ai une peau sensible, alors je lave toujours tout avant de le porter une première fois. Plus que ça cependant, ces balles de laines on été teintes, filées, tordues, emballées, transportées et manipulées par je ne sais combien de paires de mains et dans quelles conditions. J'ai trainé mon tricot par terre, et trimbalé les balles à gauche et à droite... Tout ça, ça mérite un petit bain!

De plus, même s'il s'agit d'acrylique, je suis quand même d'avis qu'un petit lavage et un petit blocage, ça te replace une maille! 

Dans ce cas-ci, il s'agit d'un truc assez immense alors j'y suis allée de la manière simple et efficace:

  • Lavage dans une laveuse frontale à cycle délicat, eau tiède-froide, avec un bouchon de savon à laine Eucalan. J'ai fait un cycle d'essorage bref pour éviter de trop la bousculer.
  • J'ai étendu la couverture sur un séchoir à linge de maison, le plus à plat possible. Elle était pliée en deux alors j'ai du la retourner à mi-séchage pour accélérer le processus.

Voilà! C'est tout.

Après une session de rentrage de fils intense (la partie la moins plaisante de l'exercise, on s'entend!) je peux ENFIN l'utiliser pour m'enveloper de bonheur!

Fanny emmitouflée dans la gigantesque doudou